Les racines de la viticulture en Sarre remontent à loin. Lorsque 2 000 ans avant J.C., les romains arrivèrent en Sarre via la Bourgogne et la Lorraine,  les Trévires celtiques pratiquaient déjà la viticulture. Les nouveaux maîtres venus du sud affinèrent les méthodes et plantèrent des pieds de vigne en grand nombre.

Au Moyen-âge, ce sont finalement principalement les monastères qui  poursuivirent la culture des vignes. La viticulture connût alors une évolution déterminante en Sarre avec le Riesling. Il est mentionné pour la première fois en 1465.

Au 18e siècle,  le prince électeur de Trèves, Clemens Wenzeslaus, exigea des vignerons qu’ils plantent de cette vigne. Très clairvoyant, le prince avait deviné que le Riesling était le meilleur vin qu’il était possible de cultiver sous ce climat. Environ un siècle plus tard, l’État de Prusse fit également la promotion systématique de la culture du Riesling en aménageant des domaines d’État.

 

 

Über die Weinbauregion an der Saar ist kürzlich ein interessantes Buch mit dem Titel "Wo König Riesling Hof hält" herausgekommen. Darin werden erstmals in dieser gelungenen Form nach Weinorten sortiert viele SaarWinzer mit ihren Weingütern portraitiert. Auch gibt dieses neue Buch des saarländischen Autors Michael H. Schmitt interessante Einblicke in Landschaft, Geschichte, Geologie und Kultur an der unteren Saar. Im Mittelpunkt der Betrachtungen steht jedoch eindeutig der SaarRiesling-Wein.