Chercher & Réservez
Arrivée:
Jour Mois An
Nuits cham./app. personnes*
* par chambre / appartement
hébergement
Rechercher disponibles seulement
© feratel media technologies AG

Le temple de Tawern

Sur la Metzenberg, sentier pédestre G11, signalé à partir du centre de Tawern.
à partir du parking de la forêt, seulement 10 à 15 minutes de marche pour arriver au porche d’entrée inférieur du temple.

Une importante voie romaine qui reliait Trèves au cœur de l’empire romain, traversait Tawern. La Metzenberg de Tawern était le premier point depuis lequel les voyageurs apercevaient enfin leur objectif. On comprend donc pourquoi un mémorial puis ensuite plusieurs temples furent construits à cet endroit précis,  lieu idéal pour remercier les Dieux d’avoir fait bon voyage ou pour les invoquer avant de prendre la route pour Rome. Sous la direction du musée régional rhénan de Trèves, le temple et un plus grand bâtiment profane furent déterrés en 1986 et 1987 et en partie reconstruits. Les découvertes permettent de situer la construction du temple à la  première moitié du 1er siècle après J.C. et de penser qu’il fut utilisé jusqu’à la fin du 4e siècle. À l’angle nord-ouest d’un temple, une fontaine, initialement de plus de 15 m de profondeur, a pu être dégagée. Elle était remplie de pierres, de terre et d’éléments architecturaux. On y trouva également des fragments d’inscriptions, des reliefs figuratifs et la tête d’une statue en roche calcaire. Mercure, le dieu du commerce et du voyage était le dieu principal du temple. La tête, légèrement plus grande que nature, retrouvée dans la fontaine est inspirée de son image de culte. À partir de cette trouvaille, une reproduction de la statue a été réalisée en 2002, elle est aujourd’hui exposée dans le grand temple de Mercure.

 

Les attributs de Mercure résident sont  un bâton entouré de deux serpents entrelacés et une bourse qui rappelle son rapport à la richesse. Selon l’adage « je te donne pour que tu me donnes », des offrandes étaient faites aux dieux afin de s’assurer santé, bonheur et bien-être. Les offrandes pouvaient être des animaux ou encore des fruits ou des statuettes.  Elles étaient généralement déposées sur l’autel en face du temple de la divinité invoquée. Les chapelles du sanctuaire, de petites niches carrées, servaient à déposer les offrandes. La partie arrière du sanctuaire abritait un grand bâtiment mis à la disposition des prêtres, des serviteurs et des visiteurs du temple.

Visites en groupe possibles à tout moment (sur demande préalable).